Rappelons d’abord qu’au Québec, la fréquentation scolaire est obligatoire de 6 à 16 ans. Comme parent, il vous revient de vous assurer que votre enfant se rend à l’école tous les jours prévus.

Toutefois, en cas de maladie, en particulier de maladie contagieuse (varicelle, oreillons, rougeole, etc.) il est impératif que votre enfant reste à la maison. S’il fait de la fièvre, l’école ne peut, contrairement aux garderies, lui administrer d’anti-douleur : il restera à l’infirmerie, et vous serez tenu-e de venir le chercher au plus vite.

En cas de maladie prolongée, bien sûr, le rétablissement de votre enfant prime avant tout. Nous vous invitons à communiquer avec ses enseignants et avec la direction adjointe de son ordre d’enseignement, afin de mettre sur pieds un système de suivi à distance et rattrapage éventuel. Très utiles aussi : les camarades de classe !

Lors d’une absence prolongée pour des vacances prises en-dehors des dates de vacances scolaires, il est de la responsabilité de l’élève, et non de ses enseignants, de rattraper ce qu’il a manqué en classe. Il y a plusieurs façons pour cela : un ami qui scanne les documents distribués et les envoie par courriel, qui transmet les pages de devoirs à faire ou leçons à apprendre dans les manuels, bref qui fait le lien entre la classe et l’absent. Une fois rentré, l’élève peut en tout temps se présenter aux périodes de récupération que chaque enseignant inclut dans sa tâche.

Bien sûr, les voyages sont souvent extrêmement enrichissants, mais il faut reconnaître qu’un enseignant ne peut adapter son rythme de progression en classe en fonction des absences des uns et des autres : il y a un programme à couvrir, et une classe à mener ! L’équipe école compte sur nous pour prendre nos responsabilités de parents et accompagner nos enfants dans tout rattrapage nécessaire.

Bien évidemment, les dates d’examen et de concert, annoncées largement à l’avance, ne sauraient être manquées hors cas de force majeure…